07/09/2007

Zen attitude

zenSi vous me lisez depuis le départ, vous savez sans doute que mon principal point faible, c'est le stress. Je m'énerve souvent pour des broutilles, je le reconnais, et là, impossible de m'arrêter avant plusieurs minutes : je râle, je boude, je m'emporte, je bous et je finis par exploser. Résultat, quand le calme est revenu (quelques minutes plus tard, ça ne dure jamais bien longtemps) : je me râle dessus de m'énerver pour des choses aussi insignifiantes au lieu de profiter de tout le bonheur qui m'entoure.

J'ai donc acheté, voici deux semaines, un bouquin intitulé... "Ne vous noyez pas dans un verre d'eau en famille", un livre psycho de Richard Carlson. 100 conseils pratiques, de deux pages chacun, qui se lisent très rapidement et nous font prendre conscience que oui, on s'énerve bel et bien pour des broutilles et que non, on n'est pas les seuls à réagir comme ça. Ouf, je ne suis pas encore un tyran (tiens, y'a-t-il un féminin pour tyran ?) !

Mes magazines féminins préférés ont du déceler ce stress chez leur fidèle lectrice (moua) puisque j'ai retrouvé en couverture des annonces du style "Pour savourer la rentrée, gardez la tête en vacances + exercices pratiques" (Flair), "Anti-stress : trois méthodes pour retrouver le bon tempo" (Gaël) ou encore tout un dossier sur "pourquoi et comment vivre l'instant présent" (Psychologies). Si avec tout ça, je ne me calmais pas au moins un peu, je ne pouvais qu'en déduire que j'étais un cas désespéré !

Bilan après deux semaines : je relativise beaucoup plus quand je suis d'humeur positive mais je n'y arrive qu'un peu quand je suis contrariée (un rendez-vous de boulot qui arrive avec trente minutes de retard, mon chien qui s'oublie sur le parquet en énormes flaques, la tâche de graisse sur le pull d'Homme Ciboulette qui résiste à tous les lavages, etc etc). Donc, y'a encore du boulot... mais je pense que je suis sur la bonne voie (si si !).

Pour terminer en beauté (et pour que vous ne soyez pas passés sur ce blog pour rien), voici dix des cent conseils de Richard Carlson tirés de ce livre :

1. Ne répondez pas au téléphone. Décrocher le combiné est une des rares choses dans la vie sur laquelle nous ayons le pouvoir absolu de décision. S'il sonne quand vous êtes occupé, laissez-le sonner... et rappelez un peu plus tard, quand vous serez plus disponible.

2. Laissez des blancs dans votre agenda. Ce blanc, d'une heure ou deux, pendant lequel vous ne pévoyez que ce dont vous avez envie, vous permettra de recharger vos batteries, de vous sentir mieux et de repartir du bon pied.

3. N'attendez pas les mauvaises nouvelles pour profiter de la vie. Au lieu d'attendre une bien triste nouvelle pour considérer la vie comme un trésor, pourquoi ne pas commencer dès maintenant ? Et apprécier les choses que nous considérons comme acquises (les rires, la nature, les amis, la famille, notre maison) à leur juste valeur !

4. Choisissez la "simplicité volontaire". Simplifiez-vous la vie par choix plus que par nécessité. Fixez un plafond à vos désirs, profitez de ce dont vous disposez et libérez-vous ainsi du temps, de l'argent et de l'énergie en déterminant quelles sont vos vraies priorités.

5. Agitez le drapeau blanc. Renoncez à cette exigence absurde qui voudrait que les circonstances de la vie épousent étroitement nos désirs. La réalité est telle qu'elle est : mettez un terme à la frustration que vous éprouvez devant l'absence d'adéquation entre la réalité et vos espérances.

6. Mettez la bride à vos envies. En refusant la spirale du "toujours plus", vous vous concentrerez davantage sur vos avoirs que sur vos manques. C'est le fondement même de la satisfaction et du bonheur. De votre plein gré, choisissez de ne plus perdre un temps précieux à rêver une vie meilleure.

7. Ménagez votre monture. Quand on veut trop en faire, on finit par ne plus savoir où donner de la tête. et quand on se met à courir en tous sens, on est forcément plus susceptibles de s'énerver pour un rien et on ressent rarement un sentiment de satisfaction pour ce que l'on a accompli parce qu'on s'est déjà projetés dans l'instant suivant.

8. Comparez votre maison au "Golden Gate". Le Golden Gate est toujours en cours d'entretien : lorsque l'équipe qui s'en charge arrive au bout, elle peut déjà recommencer. Dans une maison, c'est la même chose : il faudra toujours faire une vaisselle, passer l'aspirateur, prendre els poussières, nettoyer. L'accepter comme inéluctable permet d'apprécier ce qui est accompli et d'être moins frustré face à ce qu'il reste à faire.

9. Quand on vous demande de vos nouvelles, ne dites plus que vous êtes débordé. Être débordé est devenu une mode. Quand on vous demande de vos nouvelles, parlez de vous, pas du fait que vous êtes débordé. Il n'est pas nécessaire d'étaler son emploi du temps sur la place publique pour retenir l'attention. En guise d'expérience, essayez d'éliminer toute allusion au surmenage pendant une semaine entière.

10. Apprenez à rester centré. Au lieu de vous éparpiller, centrez-vous sur votre activité du moment, puis sur la prochaine et ainsi de suite. Vous gagnerez en concentration et réduirez ainsi votre stress. Apprenez à vivre instant après instant.

Les références du livre : Richard Carlson - "Ne vous noyez pas dans un verre d'eau... en famille" ! Editions J'ai Lu - Bien-Être, numéro 7219.

09:04 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

on m'a offert le même livre pour mon anniversaire!
je decompresse en faisant du sport!

Écrit par : Lara | 07/09/2007

C'est vrai que c'est aussi une bonne idée de cadeau pour un anniversaire... Moi, je fais déjà du sport mais pendant mon heure de table, le midi, donc c'est plus la course qu'un vrai moment de détente. Mais là, je commence à relativiser de plus en plus souvent :-) ! Pourvu que ça dure !

Écrit par : Ciboulette | 10/09/2007

Merci d'etre passé sur mon blog ms,il est inutile d'y retourner,je n'en vaux vraiment pas la peine.

Écrit par : chups | 15/09/2007

Les commentaires sont fermés.