19/10/2007

Des titres de "Chick litt" ?

Je termine un très chouette bouquin répertorié dans la catégorie "Chick litt" (bein quoi ?) à savoir "People or not people" de Lauren Weisberger (qui n'est autre que l'auteur du "Diable s'habille en Prada") et je compte jeter bientôt (demain, sans doute) mon dévolu sur un autre bouquin de cette littérature pour poulettes... Mais le choix se fait de plus en plus vaste donc, si vous avez des titres à me conseiller, n'hésitez pas !

19:09 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Objectif intimité

Ce week-end, nos voisins déménagent : ils ont acheté une jolie petite maison dans un village voisin et rendent les clés de la maison voisine lundi matin. On est tristes, quand même, de les voir partir parce qu'on s'entendait vraiment bien avec eux. Sympas, enjoués, serviables, pas envahissants pour un sou : on aimait bien discuter avec eux et ils vont nous manquer...

Par contre, leur yorkshire "Tsuki", qui a la très énervante manie d'aboyer de manière très énervante pendant quinze minutes dès qu'on met un pied dans le jardin, lui c'est sûr il va pas nous manquer. Sans négliger le fait que notre grand chien (bien trop jouette pour l'ignorer comme un grand chien est censé ignorer et regarder de haut un petit yorkshire aboyer) et lui prenaient un malin plaisir à faire des allers-retours entre le début et le fond du jardin (de 20 mètres de long quand même) en aboyant à chaque extrémité. Et sans parler du fait que, du coup, les jolies petits arbustes et fleurs plantés le long du treillis (nos jardins sont juste séparés par un treillis) n'étaient pas le moins du monde ménagés et que la terre se retrouvait comme par magie à l'intérieur de la maison fraîchement nettoyée. Donc, autant dire que le jardin pourtant aménagé avec amour par la grande horticultrice que je me persuade d'être, n'est pas réellement pour l'instant un havre de paix et de détente !

Et on a décidé de prendre les choses en main avant que n'arrivent les nouveaux proprios (parce qu'une fois qu'ils seront là, ça le fait pas de tout clôturer, quand même). Et ils arrivent lundi matin théoriquement (je dis théoriquement parce que j'ai appris que la femme, enceinte jusqu'aux yeux, est censée accoucher précisément lundi matin...). On va donc aller acheter, cet après-midi, des "panneaux" (c'est pas rigide, en fait, je sais pas trop comment ça s'appelle) en bambou ou en osier (ça dépendra de ce qui est le plus solide) à poser le long du treillis existant. Bon, je culpabilise un peu en me disant que les nouveaux proprios risquent de ne pas apprécier cette séparation plus marquée entre les deux jardins... Mais on a quand même décidé d'être un peu égoïstes sur ce coup-là, pour qu'on ait un peu plus d'intimité, pour qu'on puisse profiter un peu plus calmement du jardin, pour qu'on puisse manger dehors, pour que je puisse bronzer en bikini l'été, pour que je puisse y jouer avec ma filleule, pour qu'on soit chez nous tout simplement !

09:00 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/10/2007

Après deux essais...

Grande nouvelle : j'ai enfin réussi mon clafoutis aux pommes ! J'ai un peu modifié la recette de base pour que le mélange de la pâte soit un peu moins liquide et ça a marché ! Si, si, j'vous jure. C'est de l'authentique clafoutis aux pommes, à mi-chemin entre la tarte et le flan... et c'est délicieusement bon. Il m'aura fallu deux essais mais bon, chuis quand même fière !

Ceci dit, il était temps que je réussisse parce que mine de rien, j'en suis quand même à mon troisième gâteau en une semaine et demie. Et, du coup, les chiffres grimpent sur le cadran de ma balance. Oh, je mentirais si je disais que ce n'est le cas que depuis une semaine et demie mais bon, force est de constater que ça n'arrange pas les choses. Va donc falloir que je reprenne les choses en mains, que je suive un petit régime pour éliminer les trois petits kilos en trop qui se sont insidieusement insinués non seulement dans mes fesses mais aussi à hauteur de la taille (et donc, oui, comme je suis serrée dans mes pantalons, on peut distinguer un petit excédent de peau - on va dire de peau, dac ? - là où s'arrête le pantalon). Faut juste encore que je trouve la motivation nécessaire parce qu'en général, la seule chose capable de me motiver, c'est la perspective des vacances. Et là, elles ne sont pas au programme avant un bail....

08:54 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

15/10/2007

Lundi rikiki

J'suis fatiguée aujourd'hui. Pourtant, j'ai dormi jusque 10h ce matin (et ça, c'est super rare) et je n'ai rien fait de bien fatiguant de ma journée si ce n'est un peu de ménage et les courses. Pas de quoi crouler sous le travail, quoi. C'est peut-être parce que j'ai travaillé ce week-end : j'suis un peu déphasée,  du coup.

Et puis j'avais envie d'aller à Lille avec ma p'tite soeur qui devait me rappeler début d'aprèm... mais qui ne m'a pas rappelé. Et j'attends un coup de fil d'une amie que je devais peut-être voir ce soir... mais qui ne m'appelle pas non plus. Bou-ouh, personne ne m'appelle, pôvre de moua !

Alors du coup, je glande. Et c'est peut-être pour ça que je suis fatiguée. Parce que ne rien faire, moi, ça me fatigue !

16:28 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/10/2007

Le luxe de s'offrir du luxe

Mon mensuel préféré se décline ce mois-ci autour du luxe. Il parle à la fois du  luxe de chez luxe, inaccessible pour une petite indépendante comme moi, et du luxe abordable de pouvoir s'offrir l'un ou l'autre petit objet et/ou moment de bien-être à un prix pas si élevé que ça...

J'adore, de temps en temps, m'offrir un massage dans un institut. J'adore feuilleter les magazines de mode et rester admirative devant les créations d'Edouard Vermeulen, de Gucci, de Sarah Pacini ou d'Olivier Strelli. J'adore essayer les échantillons des produits de beauté révolutionnaires glissés dans les magazines. J'adorerais passer quelques jours de vacances sur une île paradisiaque des Caraïbes. J'adore utiliser toutes les petites babioles genre gel douche, shampooing, nécessaire pour cirer ses chaussures, bonnet de bain (hé ouais) qu'on trouve dans les hôtels. Normal, je suis une fille.

Mais y'a quand même des "luxes" cités dans ce magazine que je ne m'offrirai jamais. D'abord parce que je n'en ai pas les moyens. Mais surtout parce que je les trouve vraiment "too much". Exemples : demander à un pro de la plume d'écrire ma bio (entre 2.000 et 2.500€), acheter une valise à moteur électrique qui se déplace toute seule (500€), louer un sous-marin capable de plonger jusqu'à 50m (compter 100.000€ pour 2h30) et m'offrir un "Dinner in the sky" pour manger sur une plate-forme suspsendue à une grue à 50m de hauteur (l'horreur pour moi qui ai déjà le vertige à 3m du sol)...

Par contre, deux idées sympas et abordables : créer son propre sac pliage Longchamp (si si, c'est possible) en combinant les couleurs, la taille des poignées, la couleur de la fermeture éclair, etc. C'est surle site de Longchamp, et c'est à partir de 30€ pour le porte-monnaie et de 60€ pour le petit sac. Chouette, non ? Et, autre concept sympa qui peut être très drôle : une visite à la boutique Point WC située sur les Champs Elysées à Paris. Il s'agirait du temple du papier et des accessoires WC haut de gamme. Et on peut également s'offrir le luxe de faire une pause pipi dans l'espace sanitaire VIP pour 1€ ! Reste plus qu'à aller à Paris...

11:13 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/10/2007

Un fumé aux pommes, ça vous dit ?

A mon grand désespoir, je suis nulle en pâtisserie. Je l'ai toujours été et je le serai sans doute toujours. Un comble pour moi qui adore les gâteaux en tous genre (mis à part ceux à la crème au beurre bien écoeurante, je vous l'accorde). J'ai pourtant essayé plein de choses : la tarte au chocolat (pas assez cuite), le tiramisu (trop liquide), le clafoutis pommes-bananes-raisins secs (1mm maxi d'épaisseur), le cake aux pommes (qui monte hyper bien dans le four et retombe en un rien de temps à peine sorti) la charlotte aux fraises (toute ratatinée), et j'en passe. Un jour, j'ai même réussi à rater la crème aux "petits beurre" : j'avais oublié d'y mettre le sucre. Bref, vous l'aurez compris, la pâtisserie et moi, ça fait deux.

Ce week-end, pleine de bonnes résolutions, j'ai acheté au marché deux kilos de pommes "spécial pâtisserie", la Boskamp pour ceux qui connaissent, en me disant que j'allais retenter l'expérience et que cette satanée malédiction avait peut-être disparu maintenant que je suis une parfaite petite femme d'intérieur. Hé bien, non, fallait pas rêver !

J'ai pourtant suivi à la lettre une recette de "clafoutis aux pommes" trouvée dans un livre de cuisine hyper détaillé (et qui me permet de faire des merveilles en cuisine autre que pâtissière), en intégrant méticuleusement les ingrédients, un par un, en respectant chaque étape et en préchauffant mon four à la bonne température. Rien n'y a fait : au bout d'une heure, au moment de sortir mon succulent dessert du four, je me suis aperçue que la pâte (qui était censée ressembler à du flan) était en train de bouillir. Si, si, c'est possible, je l'ai vu de mes yeux vu...

Je ne me suis pas découragée pour autant (même si j'avais déjà de gros doutes quant à la réussite de mon gâteau), je me suis dit que la cuisson devait peut-être être un peu prolongée. Alors j'ai attendu. 10 min. 20 min. 30 min. 40 min. 50 min. J'y ai vraiment cru, j'ai plongé à plusieurs reprises la pointe de mon couteau dans la pâte pour chaque fois constater qu'elle en sortait toujours aussi humide. Au bout de deux heures de cuisson, j'ai quand même décidé d'arrêter le massacre.

Là, je viens d'en manger un morceau. Mon clafoutis, il fait à tout casser un demi centimètre de haut. Ceci dit, il goûte la pomme. La pomme caramélisée même. Mais je dois bien avouer que ce n'est pas hyper bon, que je risque de me tordre de douleur quand mes intestins me reprocheront d'avoir goûté mon "bon" dessert et d'avoir droit, en prime, aux railleries de mon homme. Mais bon, malgré tout, je le mangerai, ce gâteau ! Na.

Ps : Si vous avez une recette hypra simple de tarte aux pommes, peut-être que grâce à vous, je pourrai enfin manger la tarte aux pommes de mes rêves avec la fierté de l'avoir faite moi-même... Heeelp !

18:00 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/10/2007

Gare aux cons na na na

Mais pourquoi j'ai choisi de brancher ma radio sur cette fréquence-là ce matin ? Et puis pouquoi a-t-il fallu que juste à ce moment-là ils passent cette chanson-là ? Pour celles et ceux qui connaissent, c'était celle d'une fille qui s'apelle Koxie et dont le refrain fait : " Tu sais que garçon si t'enleve la cedille ça fait garcon et gare aux cons ma fille, gare aux cons, gare aux cons, gare aux cons qui perdent leur cedille". Et j'aime pas, mais alors vraiment pas !

Aaaaargh, je l'ai en tête depuis ce matin et pas moyen de la remplacer par autre chose, elle reste bien accrochée dans un coin de ma tête. Et dire qu'il paraît que cette chanson fait partie de la catégorie "rap chic" !

08:57 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |