28/11/2007

Marcher avec des talons : y'a un truc ?

talonsLes jolies chaussures à talon, je trouve ça très beau, très élégant, très féminin... sur les autres filles !

Sur moi, ça donne un tout autre effet : j'ai l'impression de me transformer en un échassier qui fait ses premiers pas sur des échasses. Impossible, si mon talon s'élève de plus de trois centimètres, d'avoir l'air naturelle, de me sentir à l'aise et de ne pas regarder constamment le sol pour bien vérifier si l'endroit où je vais poser mon pied semble stable. Il faut dire que je suis la plupart du temps en petites baskets sympas, avec lesquelles je peux tout faire : marcher vite, sans faire de bruit, sur tout type de sol et pour toute occasion. Mais voilà, des fois, j'ai envie de me la jouer féminine et de chausser de jolis escarpins ou botillons... à petits talons ! Mais rien n'y fait.

J'essaye, pourtant, je fais même preuve de toute la bonne volonté du monde. J'écoute les conseils des copines, j'essaie d'être naturelle, de ne pas trop faire de bruit avec les talons, de poser d'abord la pointe (paraît que c'est comme ça qu'on fait), de rester cool et détendue mais rien à faire, ça ne fait pas moi ! Je me sens trop grande (et moi j'aime bien être un petit peu plus petite que mon homme), j'ai l'impression de devoir me plier en deux pour faire la bise, le matin, à mes collègues assis, j'ai les genoux qui touchent le volant, le pied qui glisse sur la pédale, le talon qui se coince dans l'escalier ajouré et la démarche d'un orang-outang qui porterait pour la première fois des talons aiguilles.

Alors, ce week-end, quand j'ai aperçu dans la vitrine d'un magasin de chaussures de superbes petites choses élégantes et mignonnes comme tout, avec un talon d'un centimètre grand maximum, j'ai craqué. Je suis entrée, je les ai regardées sous toutes leurs coutures, j'ai fait abstraction du prix (85€, quand même), j'ai glissé amoureusement mon grand pied dans la chaussure exposée (une pointure en-dessous de la mienne) pour voir ce qu'elles donnaient sur moi avant de demander ma taille à la vendeuse. Verdict : Ma-gni-fi-ques. Toutes jolies, toutes belles, toutes plates : faites pour moi, quoi ! Sauf que... y'avait plus ma pointure ! Grrr, c'est toujours comme ça ! Bon, elles sont où mes baskets ?

13:15 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

aah les talons! les aiguilles je ne sais pas comment on peut faire pour marcher avec, c'est clair! et avec grâce avec ça! faut faire des études peut-être...

pour ce qui est des talons carrés, ça va, je gère, jusque 6 centimètres. le bruit je ne le gère pas, ça dépend de la semelle du talon.

j'aime aussi être plus petite que mon homme, mais comme tu le sais mon homme c'est un géant (2m de haut pour définir le terme géant), je n'ai pas de problème à mesurer 1m80 sur échasse.

par contre, mons, ce n'est pas la ville idéale pour les talons, c'est des pavés partout, PARTOUT! alors j'apprends à gérer les ratés que les pavés me font avoir parfois... comment elles font les pouffes de mons pour marcher avec des talons? je ne sais pas... parait qu'elles sont nées avec :-)

Écrit par : annick | 28/11/2007

@ annick: les pavés de Mons c'est terrible, je compatis

moi non plus je sais pas marcher sur des talons, sauf les gros talons carrés de mes bottes, et encore, pas trop longtemps...

Écrit par : Marie D. | 28/11/2007

Je n'ai jamais su , chevilles tordues....
Si tu passes au jardin, emportes donc la recette du pagnon au sucre
une toute belle journée et à tout bientôt, plein de bisous du jardin

Écrit par : nanny | 28/11/2007

Les commentaires sont fermés.