17/01/2008

Grrr.

Homme Ciboulette et moi, on se dispute très très rarement. Une vraie dispute, on n'en a même jamais eue. On s'énerve (surtout moi) assez souvent et on râle (surtout moi aussi) de temps en temps. Mais pour des bêtises, la plupart du temps. Et parce que j'ai cette fâcheuse tendance à m'énerver et à râler très vite, ou parce qu'il ne m'écoute pas avec assez d'attention à mon goût ou parce qu'il a une manie très énervante de me chatouiller à la moindre occasion. Alors je râle, il râle parce que je râle et on finit tous les deux par éclater de rire au bout d'une minute maximum.

Mais hier, on s'est presque disputés. A cause du mazout à commander... Bref, encore pour une bêtise. J'ai beau lui répéter depuis quasiment dix jours que ce mois-ci, financièrement je suis un peu trop juste pour mettre 400€ dans du mazout, il m'en reparle tous les soirs. Juste avant de s'endormir en plus, quand on est bien tranquilles dans le lit. J'suis zen, puis il me parle mazout, alors je pense argent, ouïe, difficile ce mois-ci, mais est-ce que ça ira mieux le mois suivant et hop, d'un coup je suis complètement réveillée, stressée et angoissée. Et hier, comme la journée avait été fatiguante, hé bien, j'ai pas su rester calme.

Je lui ai expliqué (un peu fort, peut-être) que j'en avais marre qu'il reparle toujours de ce foutu mazout juste avant d'aller dormir, qu'au bout de deux ans il n'avait toujours pas compris que moi, les mois difficiles, ça me stressait vraiment et que je voulais que, parfois, il tienne un peu compte de ce que je lui avais dit et répété les soirs précédents. Dans ce cas-ci, que ce serait bien qu'on attende la fin du mois pour commander le mazout. Il m'a répondu, très posément extérieurement mais très énervé intérieurement : "c'est bon, j'peux jamais rien dire, j'pensais pas que le mazout était un sujet tabou". Grrrr. Re-grrrr. Bzzz, mauvaise réponse. Evidemment, ça n'a rien arrangé, ça m'a encore plus énervé et moi, quand je suis trop énervée, je pleure. Et hier, j'ai pleuré. Juste un peu, heureusement. Mais bon, du coup, il s'est excusé d'être parfois un peu maladroit. Et je me suis excusée d'être parfois un peu trop énervée.

Mais même, aujourd'hui, je me sens pas trop bien. J'aime pas quand on se dispute, ça ne nous correspond pas. Je sais que ça va passer, je sais que c'est rien d'important, mais parfois, je me dis que si on se prend la tête pour des bêtises comme ça, comment on fera plus tard quand on aura un ou plusieurs bébés ? Faut vraiment que je me calme, faut vraiment que je fasse des efforts pour relativiser tous les petits trucs pour lesquels je m'énerve. Parce qu'il est formidable, mon homme, qu'il a une patience d'ange, que c'est l'homme de ma vie et que j'veux pas qu'il s'en aille un jour parce que je serai devenue trop chiante... Désolée si ce billet est un peu confus aujourd'hui, mais je dois dire que je me sens un peu confuse aujourd'hui.

14:00 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

mais mais mais... c'est un billet que j'aurais pu écrire dis donc! à part qu'on n'a pas de mazout chez nous mais sinon c'est absolument pareil, on ne s'engueule pas mais je râle et il râle parce que je râle et il dit même que je suis méchante avec lui, ce qui est vrai d'ailleurs shame on me...

c'est fou quand même... on est toutes pareilles ou c'est juste nous 2?

Écrit par : annick | 17/01/2008

Ben nous... on s'engueule pas mal. Avec des noms d'oiseaux qui volent et des choses qu'on pense pas. C'est par période, ça dure trois jours et puis on est tranquilles pour un mois :-) Maintenant je fais plus gaffe, je pleure plus, je sais que ça durera pas :-)

Écrit par : cél | 17/01/2008

Les commentaires sont fermés.