22/01/2008

Etourdi, va !

Conseil communal à couvrir, hier soir, donc je laisse à mon Homme Ciboulette un petit post-it tout gentil sur la boite à pain pour qu'il sache que j'ai préparé de la soupe, qu'il reste du pain et qu'il y a de la charcuterie et du fromage dans le frigo. Je lui demande aussi, en PS à la fin, s'il peut retirer le pain de la machine à pain quand il est terminé. Et je pars travailler, en me disant que je suis quand même une femme hyper bien organisée et aux petits soins pour son chéri.

Deux heures plus tard, je rentre, on discute, on se raconte nos journées et je me lève pour aller chercher un verre d'eau à la cuisine. Et là, que vois-je ? Que le pain fraîchement préparé est tout ratatiné et à moitié entamé. Je comprends alors qu'en fait, Homme Ciboulette n'a lu mon petit mot qu'à moitié, qu'il a bel et bien sorti le pain de la machine à pain mais qu'au lieu de terminer le pain de la veille, il a mangé celui-ci, tout chaud et tout pâteux, pour souper. Il m'a rejoint dans la cuisine quelques secodnes plus tard, m'a regardé d'un air tout étonné et m'a avoué qu'effectivement, le pain était hyper chaud, que la charcuterie avait limite fondu sur sa tranche de pain, qu'il n'avait pas très bien soupé et qu'il avait un peu de mal à digérer ! Sans blague ?!

C'est fou, ça ! Il va presque falloir, quand je lui laisserai encore un post-it, que je lui détaille la marche à suivre dans les moindres détails. Pire qu'un gosse ! Mais qu'est-ce que j'ai rigolé, en l'imaginant en train de manger ce pain tout chaud. Beurk...

10:39 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires


C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. Didier Erasme
alors ce matin oublions la sagesse et ne pensons plus qu'a profiter de ce jour qui commence.
bonne journée.
bisous

Écrit par : caline | 22/01/2008

hihi le mien c'est pareil, à croire qu'ils n'ont jamais vécus seuls de leur vie...
le géant parfois il me demande "c'est rangé où ça? je range où ça?", je rappelle que je vis chez lui quand même, que ce sont ses affaires qui sont rangées dans ses armoires et qu'il a vécu sans moi dans son appart...
amnésie sélective peut-être "maintenant que j'ai une femme je me laisse chouchouter"... penses-tu poilu! hier soir c'était lui au fourneau et moi qui regardais la télé, nyerk, nyerk

Écrit par : annick | 22/01/2008

Les commentaires sont fermés.