31/01/2008

Dernier jour de janvier, ouf.

Allez, plus que deux jours, la semaine se termine ! Plus que deux jours de boulot et puis cinq de repos. Ca va faire du bien, j'suis fatiguée en ce moment (mais je pense que je suis loin d'être la seule) et le fait d'avoir travaillé ce week-end n'arrange rien : cette semaine me semble interminable. J'ai du mal à sortir du lit le matin, à trouver l'inspiration sur le blog, à me concentrer sur mes articles en journée, à tenir jusqu'au bout du cours d'abdos-fessiers, et c'est tout juste si je ne m'endors pas dans le fauteuil, devant la télé, en soirée.

C'est chronique, chez moi : le mois de janvier est un mois qui me fatigue voire me déprime un peu. Chaque année, à cette période-ci, je suis en manque de lumière, de soleil, de balades, de bourgeons sur les arbres, de petits pulls légers, de clarté en fin de journée, de l'air qui sent le frais. Février, c'est plus ou moins pareil mais bon, comme il est plus court ça passe plus facilement (chouette, c'est déjà demain). Et en mars, je suis sauvée. Allez, plus que 50 dodos avant le printemps... On tient bon, on tient bon !

08:51 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

29/01/2008

"Tu peux te brosser"

Chaque fois que j'entends quelqu'un prononcer cette expression, j'ai toujours le réflexe d'y ajouter "Martine", en référence à une pub qui passait à la télé il y a quelques années. Le problème, c'est que la plupart des gens à qui j'en parle n'ont jamais vu cette pub et me répondent donc systématiquement d'un air interrogateur : "Martine"? Inutile donc de vous dire que ma petite feinte (oui, je sais, je suis drôlissime à mes heures) tombe bien souvent à l'eau.

Alors, hier, je suis allée sur You Tube, j'ai tapé "tu peux te brosser Martine" et je suis tombée sur la pub en question. Dans mon souvenir, c'était une pub pour un produit de lessive, hé bien pas du tout : c'était pour les nouveaux Twix de l'époque ! Si vous non plus, vous ne la connaissez pas, vous pouvez la voir en cliquant ici comme ça la prochaine fois que je placerai l'expression dans un de mes posts, vous ne vous direz pas que j'ai complètement perdu la tête.

Ah oui, grande nouvelle : le petit Manoah (ex-Mouchmouch) a pointé le bout de son nez hier matin très très tôt ! Félicitations à Nico et Sophie et beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie à trois :-)

08:55 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

28/01/2008

L'envie est un pêché capital...

Samedi soir, on avait préparé un petit souper pour un de nos couples d'amis qui se marie au mois d'octobre. C'est grâce à cette fille, que je ne remercierai jamais assez, que j'ai rencontré Homme Ciboulette. On était, à l'époque, toutes les deux célibataires ou coincées dans des histoires un peu foireuses et on se demandait si, un jour, ça nous arriverait à nous aussi, de connaître le grand amour. Et puis, un soir, un de ses amis de secondaire est entré dans le même café que nous et elle nous a présenté. Oh, ça ne s'est pas fait tout de suite ni sans efforts mais au bout de quelques mois (et de quelques interventions pas forcément discrètes de sa part, il faut bien le dire : elle était persuadée qu'on était fait pour s'entendre, lui et moi), Homme Ciboulette et moi avons échangé notre premier baiser. Bon, allez, j'arrête, je deviens fleur bleue, là. Trois mois plus tard, elle a rencontré le sien, de chéri.

Un an après leur rencontre, il lui a offert une bague de fiançailles et ils ont décidé de se marier en octobre prochain (j'avoue, j'ai un instant pensé que ça allait provoquer un déclic chez Homme Ciboulette, mais non, pas la moindre petite réaction). Alors, vous pensez bien que samedi, la plus grande partie de notre conversation a tourné autour des préparatifs. Et j'avoue, le pêché de l'envie a pris possession de mon esprit quand je l'ai entendue parler, les yeux brillants, de la robe magnifique qu'elle avait choisie, des essayages d'autres robes un peu meringue, de la déco de la salle, de la liste des invités, de son hésitation quant à l'église dans laquelle ils allaient célébrer leur mariage, des enfants d'honneur, du choix du repas, de la préparation des faire-parts, etc etc. J'en ai rêvé rien qu'à l'écouter parler...

 

08:54 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

25/01/2008

J'aurais voulu être une artiiiiiiiste !

J'adoooorerais savoir dessiner correctement et pouvoir illustrer mes post sur ce blog en quelques coups de crayon, sans vraiment devoir réfléchir aux proportions, aux expressions, au décor, etc. Comme Pénélope Jolicoeur ou comme Laurel (voir liens) mais bon, ça, faut pas rêver ! Faut bien voir les choses en face, ma pauvre Ciboulette : tu es nulle en dessin. Oh, ça va, je sais !

Ca a commencé en troisième maternelle. J'étais dans une petite école de village, où les instit's nous faisaient faire plein de choses créatives : des bricolages, des coloriages, des dessins, des collages de gommettes, etc etc. Et un jour, alors qu'on devait colorier le dessin d'une petite fille assise sur un banc (vous voyez, comme ça m'a marqué : ça doit faire 25 ans et je m'en souviens comme si c'était hier) et Madame Brigitte (c'était le nom de mon instit') m'avait un petit peu grondée parce que j'avais colorié le visage de la fillette en orange. Bein quoi, aujourd'hui, avec les bancs solaires, y'a vraiment des gens qui ont le visage orange. Mais là, non, c'était pas passé : fallait colorier en rose ! J'avais été très triste (j'aime pas quand on me crie dessus), et cet incident malheureux (oui, je sais, j'exagère) a sans doute coupé net tous mes élans artistiques.

Pourtant, j'aurais aimé savoir dessiner correctement (mais je me dis qu'il y a toujours moyen de se trouver un style dans lequel on voit pas trop qu'on ne sait pas dessiner ou qu'on se dit que c'est fait exprès, ce manque de talent. Non, vous croyez pas ?), faire des études de stylisme, être architecte d'intérieur, savoir coudre moi-même mes vêtements, être tout le temps pleine d'idées créatrices et déborder de talent. Mais c'est pas le cas. Et des fois, ça me frustre. Et là, aujourd'hui, je me sens frustrée ! Un jour, je vous ferai un super beau dessin ! Si, si, j'y arriverai ! :-)

11:29 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

24/01/2008

Fruits et légumes

Mardi midi, j'ai poussé la porte d'un petit marchand de fruits et légumes pour sélectionner soigneusement les légumes de ma soupe de la semaine. Si vous ne le saviez pas encore, je n'aime que la soupe fraîche - y'a rien à faire, j'ai pas encore trouvé une soupe en boîte qui soit aussi bonne qu'une soupe maison - mais comme la préparation est souvent longue, j'en fais une grande casserolle d'un coup et je congèle par petites portions que je réchauffe tout au long de la semaine. Ma vie est passionnante, je sais... :-)

Bref, je rentre donc chez un petit marchand de fruits et légumes. Ca ne m'arrive que très rarement : je regroupe en général toutes mes courses dans une même grande surface "qui pratique les meilleurs prix". Pourtant, je me dis depuis des mois que je vais aller au marché le samedi matin acheter mes fruits et légumes mais soit j'ai d'autres courses à faire à ce moment-là, soit un dîner à préparer, soit je travaille soit je traîne en pyjama jusque 11h avant de me rendre compte que oups, il est déjà trop tard pour aller au marché.

Bref (deuxième - oh, j'suis pas concentrée aujourd'hui, je pars dans tous les sens), tout ça pour dire que j'ai acheté trois courgettes et un poireau (le reste, j'avais encore à la maison) et que ça m'a coûté plus de 6€. Pour trois courgettes et un poireau !!! Et puis, la réflexion a fait son chemin dans ma petite tête de blonde et hop, illumination : je me suis dit "ah mais bien sûr, la courgette n'est pas un produit de saison" ! Mais bon, comme on a toujours plein plein de légumes et de fruits dans les magasins, on finit par ne plus savoir quels fruits et légumes on mange à quel moment. En rentrant, je suis donc allée voir sur Internet quelle était la meilleure période de consommation de courgettes et, je l'ignorais totalement, c'est en juin, août et septembre ! Bein ça alors ! Maintenant que vous le dites, je me souviens vaguement que la courgette est un "légume du soleil" (on en voit dans la pub pour une soupe aux légumes du soleil, héhé). Hé bien voilà, c'est pour ça que j'ai payé "si cher" mes quatre courgettes.

Bon, à titre d'info (si ça se trouve, grandes cuisinières comme vous êtes, vous le savez déjà toutes), voici les fruits et légumes du mois (même s'il ne reste que sept jours) :

- les légumes : carotte, chou, chou blanc, chou de bruxelles, chou rouge, chou-fleur, chicon (endives pour les français), navet, poireau, salsifi et salade.

- les fuits : clémentines, mandarines, oranges et pommes.

08:57 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

22/01/2008

Etourdi, va !

Conseil communal à couvrir, hier soir, donc je laisse à mon Homme Ciboulette un petit post-it tout gentil sur la boite à pain pour qu'il sache que j'ai préparé de la soupe, qu'il reste du pain et qu'il y a de la charcuterie et du fromage dans le frigo. Je lui demande aussi, en PS à la fin, s'il peut retirer le pain de la machine à pain quand il est terminé. Et je pars travailler, en me disant que je suis quand même une femme hyper bien organisée et aux petits soins pour son chéri.

Deux heures plus tard, je rentre, on discute, on se raconte nos journées et je me lève pour aller chercher un verre d'eau à la cuisine. Et là, que vois-je ? Que le pain fraîchement préparé est tout ratatiné et à moitié entamé. Je comprends alors qu'en fait, Homme Ciboulette n'a lu mon petit mot qu'à moitié, qu'il a bel et bien sorti le pain de la machine à pain mais qu'au lieu de terminer le pain de la veille, il a mangé celui-ci, tout chaud et tout pâteux, pour souper. Il m'a rejoint dans la cuisine quelques secodnes plus tard, m'a regardé d'un air tout étonné et m'a avoué qu'effectivement, le pain était hyper chaud, que la charcuterie avait limite fondu sur sa tranche de pain, qu'il n'avait pas très bien soupé et qu'il avait un peu de mal à digérer ! Sans blague ?!

C'est fou, ça ! Il va presque falloir, quand je lui laisserai encore un post-it, que je lui détaille la marche à suivre dans les moindres détails. Pire qu'un gosse ! Mais qu'est-ce que j'ai rigolé, en l'imaginant en train de manger ce pain tout chaud. Beurk...

10:39 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

21/01/2008

Cette année, je m'enrichis !

Première semaine du mois de janvier. J'entre chez mon libraire et mes yeux se posent comme par hasard sur le titre principal du magazine Femmes d'aujourd'hui : "Cette année, je m'enrichis ! (sans gagner au Lotto ni travailler plus)". Waouw! C'est le genre de titres qui captent immédiatement mon attention et (surtout) ma curiosité de travailleuse au salaire moyen qui rêve de posséder un jour suffisamment d'argent pour ne plus jamais se retrouver avec des fins de mois difficiles. Ni une, ni deux, il semble fait pour moi, pensé pour moi, écrit pour moi : il me le faut, je l'achète !

Je l'ai lu presque tout de suite, en rentrant chez moi, bien installée dans le canapé devant une série débile. Et je me suis dit que je mettrais tous ces conseils en application dès que je recevrai mon premier salaire de l'année et que peut-être qu'effectivement, je réussirai à m'enrichir sans trop d'efforts. Ma paie de décembre est tombée ce matin sur me compte. Et, tout de suite, ils semblent moins faciles à mettre en pratique, les bons conseils de Femmes d'Aujourd'hui (et, en plus, le premier de la liste est le plus difficile). Trois exemples :

- Conseil numéro 1 : Mettez de côté 10% de vos revenus. Aargh, 10%. Mais c'est énorme 10% ! Comment je vais faire pour tenir jusqu'à la fin du mois sans descendre dans le rouge ? Sous-conseils : "prélevez ces 10% en premier lieu comme ça vous ne serez pas tentée de les dépenser. Et dites-vous que si on n'économise jamais d'argent, on reste pauvre toute sa vie". Bon, allez, j'veux bien essayer mais je ne suis pas certaine de pouvoir rester à flot en les prélevant, ces 10%.

- Conseil numéro 2 : Revoyez vos dépenses quotidiennes. Là, il faut noter systématiquement toutes ses dépenses pendant une semaine et tenter de voir s'il est possible de garder le même train de vie en dépensant moi. Ex : acheter des croissants surgelés à préparer le matin au lieu d'en acheter un chaque jour à la boulangerie. Et s'assurer, avant d'acheter qqch, qu'on en a vraiment besoin. Primo, je mange pas de croissant mais j'ai compris le principe. Et deuxio, j'essaie déjà en règle générale de n'acheter que ce dont j'ai besoin. Mais je peux apprendre d'autres choses. Allez, hop, un carnet pour tout noter !

- Conseil numéro 3 : Investissez vos économies. Ex : en plaçant 10.000€ (!) par an à 10%, au bout de quinze ans, vous toucherez 31.772€ par an rien qu'en intérêts, soit 2.600€ par mois ! Encore faut-il trouver des placements à 10% et là, c'est une autre affaire. Bon, faut que j'appelle mon banquier, et que je trouve 10.000€ !

13:15 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |