10/03/2008

Le sourire béat

Vendredi soir, quand je l'ai vu arriver, je me suis mise à sourire bêtement. Des centaines de souvenirs ont resurgi dans ma mémoire, tout simplement parce que cet homme là était à mes côtés pendant toute mon enfance et une bonne partie de mon adolescence. Je l'ai toujours trouvée très beau, quoi qu'en dise mon entourage. J'ai toujours adoré ses mots. C'est lui que j'écoutais quand je n'avais pas le moral ou, au contraire, quand je me sentais bien. Il était là quand j'étais amoureuse, quand j'étais énervée, quand j'étais fâchée, quand j'étais un peu perdue. Sa voix m'apaise, ses mimiques me font craquer et sa façon de sourire m'attendrit.

Je ne l'avais plus vu depuis au moins un an alors, vendredi, quand j'ai vu Jean-Jacques monter sur la scène des Enfoirés, j'ai souri. Je me suis sentie rajeunir. Et même si on ne l'a pas vu beaucoup, j'étais aux anges. Pourtant, je ne suis pas du genre "fan de..." mais avec lui, si ! J'ai tous ses albums, je connais toutes ses chansons par coeur, j'ai été voir tous ses concerts (parfois même plusieurs dates sur une même tournée) et j'ai les larmes aux yeux quand il arrive sur scène. Ridicule, hein ? Oui, je sais, mais j'peux pas contrôler. Vendredi soir, j'ai pas pleuré (la télé, c'est pas pareil qu'en vrai, quand même) mais j'ai souri. Des vrais sourires de bonheur. Comme une gamine.

Mais quand est-ce qu'il va se décider à nous refaire un album ? (Soupir désespéré...)

08:40 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.