20/03/2008

Très perturbant

J'ai réussi, au début de cette année, à persuader Homme Ciboulette de son talent de danseur (faut parfois un peu caresser dans le sens du poil et flatter l'ego d'un homme pour le motiver) et à le convaincre de s'inscrire avec moi à un cours de rock. Donc, tous les mercredis soirs (ou presque) depuis la fin du mois de janvier, on part danser tous les deux pendant une petite heure et, franchement, on s'amuse beaucoup.

Pourtant, hier, le cours m'a fortement perturbée. Après avoir revu tous les pas appris jusqu'ici, la prof a donné aux femmes un foulard à mettre sur leurs yeux, ce qui nous obligeait à suivre notre partenaire les yeux fermés (c'est le cas de le dire). Parce qu'en rock, c'est l'homme qui DOIT guider. Et que dans certains couples (dont le nôtre), c'est la femme qui mène sur la piste. Bon. Allez, on se lance. La musique commence, je n'y vois absolument rien, mais je touve ça très drôle même si je marche trois à quatre fois sur les pieds de mon homme. La musique s'arrête. On s'arrête et la prof nous demande l'air de rien de nous éloigner un peu l'un de l'autre sans enlever les bandeaux. Quelques minutes se passent et je sens bien que quelque chose de bizarre est en train de se passer...

La musique reprend. Et des mains toutes moites prennent les miennes. Argh, on a changé de partenaire. On m'a pris mon Homme Ciboulette. J'essaie tant bien que mal de suivre la petite chorégraphie en me laissant guider par ces mains étrangères (bon, à première vue, dans son couple aussi, ça doit être la dame qui mène...) et je vous avoue que j'étais bien contente d'entendre la musique se terminer. On enlève les foulards, un peu gênés : "ah, tiens, bonsoir. Eh bien, c'était très perturbant comme exercice". Il est d'accord, sa madame aussi. Et le mien, il est où ? Pfff, avec la plus jolie fille du cours, c'est bien mon bol ça ! Les couples se reforment et on termine par une dernière danse (comme Kyo) ensemble, sous les yeux encore amusés de la prof (sadique, va!)...

Hé bien, croyez-moi ou pas, mais ce petit exercice m'a perturbée toute la soirée : j'avais l'odeur du parfum de mon autre partenaire sur les mains, et je me suis mise à penser que j'aurais peut-être pu l'embrasser, cet autre gars, si je ne m'étais pas doutée qu'il se passait quelque chose d'étrange. C'était bizarre, vraiment bizarre.

08:51 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

j'aurais pas aimé non plus... des mains moites en plus, berk...

Écrit par : annick | 20/03/2008

j'adore le rock! et je le danse trés bien. C'est de mon époque me diras-tu mais c'est rare les bons danseurs de rock et c'est souvent c'est vrai, les femmes qui mine de rien mênent la danse si je puis dire.
je te souhaite un beau we de pâques, à bientôt!

Écrit par : mimi | 21/03/2008

... Annick : ah, toi non plus, les mains moites ça te plaît pas trop ? :-)
Mimi : beau week end de Pâques à toi aussi.

Écrit par : Ciboulette | 22/03/2008

Les commentaires sont fermés.