24/08/2008

Trop vite !

Chaque dimanche soir, je me fais la même réflexion : c'est fou ce qu'un week-end peut passer vite. Il faudrait changer les habitudes : passer de cinq jours de boulot et deux jours de repos à deux jours de boulot et cinq jours de repos.

C'était la pensée du jour :)

20:25 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/08/2008

Last day...

Et voilà, on est déjà arrivés au tout dernier jour de nos vacances. Evidemment, ces trois dernières semaines sont comme toujours passées beaucoup trop vite mais en même temps, pas de regrets, on en a bien profité. Entre le séjour en Provence, les petits soupers sympas entre amis, la balade au zoo avec ma filleule de deux ans et demi aux yeux tout émerveillés, les siestes (aaah, un des petits bonheurs de vacances) et les heures passées à ne rien faire (que l'on ne savoure qu'en vacances), on n'a vraiment pas à se plaindre : le "bilan" est très positif.

Comme chaque année, on se dit qu'on va essayer de conserver le plus longtemps possible les bienfaits de ces trois dernières semaines, qu'on va moins stresser pour des bêtises, moins s'énerver pour des petites choses qui n'en valent pas vraiment la peine et profiter de chaque nouveau moment de bonheur, de chaque nouvelle journée qui passe et qui nous amène son lot de surprises. Et on y croit très fort. Parce que finalement, c'est ça, la vie, la vraie ! Arrêter de se chercher des problèmes là où il n'y en a pas vraiment et prendre la peine de s'étonner le plus souvent possible de la chance qu'on a réellement ! Parce que j'en ai, de la chance...

Sur ces bonnes paroles, je repars profiter de mes dernières heures de vacances :)

13:54 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

15/08/2008

Une petite folie

product-993488Je l'ai d'abord vue sur une pub. Puis sur un site Internet. Mais pour mon petit budget, elle était quand même un peu trop chère. Pourtant, elle me faisait de l'oeil. Je ne pouvais pas m'empêcher, en poussant la porte des parfumeries, de regarder en passant si son prix n'avait pas brusquement diminué (à l'heure où on parle de pouvoir d'achat, on ne sais jamais...). Mais non, ça n'est jamais arrivé.

Et puis, hier, j'ai craqué : j'ai décidé de me l'offrir, cette petite folie. Tout en elle me plaît : la philosophie de la marque, l'emballage ("packaging", je crois, est le terme exact), le petit pot, et surtout son nom : "La crème qui fait belle" de Kenzoki. Une grande première, pour moi qui suis une afficionados de Nivéa. Mais ce matin, elle n'est plus seulement dans les magazines ou dans les rayons des parfumeries, elle est aussi dans MA salle de bains et c'est un véritable petit bonheur !

11:09 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/08/2008

Et un bouquin, un !

double vieEn vacances, cette année, au bord de la piscine, j'ai lu "La Double vie de Pénélope B." d'Anne-Solange Tardy. Un chouette bouquin écrit par une fille, dans lequel elle décrit le changement de vie d'une fille qui décide de tout quitter pour aller vivre à Paris et qui est destiné (essentiellement) aux filles. La petite anecdote sympa liée à ce livre, c'est que l'auteure est avant tout une blogueuse (www.cachemireetsoie.fr), repérée par une éditrice, qui lui a un jour proposé d'écrire un bouquin. Et ce qui est aussi sympa, quand on a aussi un blog, qu'on s'intéresse aussi (même un tout petit peu) à la mode, et qu'on aime aussi lire, c'est qu'on trouve le livre attachant avant même de l'ouvrir... parce que bon, une blogueuse qui écrit un bouquin, ça pourrait (presque) être nous. Et j'ai passé un bon moment.

J'en avais entendu parler au moment de sa sortie, et j'avais lu des chroniques sur plusieurs blogs mais en Belgique, je ne l'avais jamais trouvé dans aucune librairie. Quand j'ai vu qu'il était sur i-bé, j'ai donc sauté sur l'occasion... Pour celles qui ne connaissent pas encore ce bouquin, voici le quatrième de couverture.

"Je m'appelle Pénélope. Je suis célibataire et désormais parisienne à temps complet. J'habite le 6è arrondissement, dans un appartement formidââââble (la chambre de bonne, ça fait partie de l'appartement, non?). Et je vais même me faire coiffer chez Toni&Guy. Je ne vous fais pas l'insulte de vous préciser QUI est Toni&Guy. Disons que j'y suis allée une fois, en tous cas. J'ai découvert le Paris branché grâce à mon cousin Axel : boutiques fashionissimes, pauses macarons chez Ladurée, before et after dans des endroits où il faut être vu...

Ah oui, et j'oubliais : JE SUIS LA REINE DE LA BLOGOSPHERE ! Vous connaissez forcément La Mouette. Mais siiii, l'auteur du blog le plus célèbre du moment. Eh bien, c'est moi ! Tous les jours, l'audience explose. On me demande conseil sur les lieux les plus sympas, sur la crème à utiliser en cas de peau "atopique" (ato... quoi ?), les fashionistas me consultent pour savoir si ce jean slim est LE jean qu'il faudra porter cet été et pour s'assurer que oui, ce top turquoise imprimé léopard est interdit de sortie depuis 1984 ! Et puis, j'ai rencontré Victor, 1,80m de séduction.

Vous trouvez que ma vie est idyllique ? Attendez de lire la suite... "

Posté par la Mouette / 30 septembre 2005 / Rubrique : Parisianismes. Commentaires : 45

17:55 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/08/2008

Impeccable en vacances...

maillot-huitRassurez-vous, je ne vais pas vous raconter mes vacances en long et en large ni vous faire le coup des 350 photos d'arbres, de paysages, de monuments et de lézards à visionner (je remercie d'ailleurs une de mes amies qui nous offre à chacun de ses retours de vacances une séance de visionnage intégral de ses 800 photos, c'est grâce à elle que j'ai compris que à quel point c'était ennuyeux...)

Mais je me suis quand même demandée à plusieurs reprises pendant ces vacances comment certaines filles arrivaient à rester impeccables en toutes circonstances. Pas vraiment que je sois envieuse (ouuuh, pas bien : péché capital...) mais plutôt, j'avoue, assez curieuse.

La fille impeccable en vacances ne sue jamais (alors que moi, sous plus de trente degrés et la visite de sites "incontournables" selon le Guide Vert, j'ai le visage qui brille et la jupe qui reste scotchée à mes fesses dès que je m'assieds plus de trois minutes).

La fille impeccable en vacances affiche un bronzage parfait, sans la moindre trace, de dos et de face (alors que moi, j'ai la trace de chacun de mes débardeurs, de l'attache du maillot et que côté pile, je suis blanche comme un cachet. Faire la crêpe sur le ventre, avec les fesses bien en vue et chaque pli de l'essuie gravé sur mon ventre quand je me relève, très peu pour moi).

La fille impeccable en vacances utilise sans doute le dernier shampooing ou soin "lisse parfaitement" de Truc Muche parce que même après être allée nager à plusieurs reprises, sa crinière sèche impeccablement, toute lisse... avant qu'elle ne l'attache en moins de deux secondes en un chignon hyper naturel (alors que moi, ça frisotte, ça ondule et ça se transforme presque en paille. Et quand j'essaie de les attacher aussi nonchalamment qu'elles, mon chignon ressemble à une queue de cheval coincée dans l'élastique).

La fille impeccable en vacances reste la copie conforme des mannequins qui présentent la collection été d'une grande chaîne de boutiques : à la pointe de la mode, accessoires et talons hauts compris (alors que moi, j'enfile un petit débardeur léger et une jupe confortable, mes chaussures plates et que j'accessoirise le tout d'un sac à dos fourre-tout pour y caser la bouteille d'eau, l'appareil photo, le guide, mes papiers, etc etc.)

La fille impeccable en vacances a quinze ans, pas un gramme de cellulite, moins de graisse et plus de poitrine que moi (alors que moi... Non, allez, j'arrête : sur ce coup-là, on en reparlera dans treize ans, et on verra bien si elles seront toujours si impeccables :)) Na !

11:55 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/08/2008

Un petit air de Provence

IMG_0646bisDu soleil, un léger vent chaud, un petit rosé bien frais, de la bonne cuisine, l'accent du sud, des senteurs estivales, de jolies villes, des centaines de photos, la peau hâlée et les siestes à l'ombre : on a adoré la Provence !

Elle a eu un effet magique sur nous, et on est rentrés début de semaine vraiment détendus et (encore plus) heureux. Comme quoi, il ne faut pas forcément faire des dizaines d'heures d'avions pour passer des vacances dignes de ce nom. Je suis encore en vacances pendant une bonne semaine, et je compte bien réalimenter ce blog de manière plus régulière (c'est peut-être le fait de ne plus écrire pour le travail qui me redonne de l'envie de le faire pour le plaisir). A très vite !

12:13 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |