21/08/2009

Actualisation

J'ai repensé, ce matin sous la douche, à mon petit blog de Ciboulette. Et je me suis dit que j'allais lui rendre une petit visite de courtoisie. Et c'est là que je me suis dit "Mince alors, quasiment sept mois que je n'y ai plus rien posté". C'est fou ce que le temps passe, quand même ! Surtout quand les journées sont remplies des sourires, des a-heu, des siestes et des pleurs aussi parfois, d'un adorable bébé !

Notre petite Camille a pointé le bout de son nez début avril, juste dix jours plus tôt que la date prévue. J'avais passé les trois derniers mois de ma grossesse au repos forcé, à bosser depuis mon canapé, et le temps m'avait semblé bien long mais je m'étais rattrapée les deux dernières semaines en savourant la fin de grossesse autant que je le pouvais. L'accouchement, tout en douceur, a été magique. Et la découverte de Camille au fil des jours l'est toujours autant...

J'ai eu beau lire plusieurs bouquins sur tous les chamboulements liés à l'arrivée d'un bébé dans une vie, je ne m'attendais pas à ça. Les livres sont bien en-deça de la réalité.

J'avais lu que j'allais être fatiguée, j'ai été épuisée les premières semaines. Mais sans vraiment avoir l'impression de l'être. Les hormones, il paraît.

J'avais lu qu'il était possible que je sois un peu déprimée, j'ai plutôt eu l'impression d'être sur un petit nuage. Ou dans une bulle de bonheur.

J'avais lu que les débuts de l'allaitement étaient parfois un peu difficiles, je me suis retrouvée les premiers jours à serrer les dents à chaque début de têtée tellement j'avais mal. Mais j'y ai tellement pris goût au fil des semaines que quand j'ai repris le boulot et que ma production de lait a diminué d'un coup, j'en ai eu mal au ventre.

J'avais lu que l'amour que l'on portait à un enfant était souvent inconditionnel. Depuis que Camille est là, l'expression "aimer de tout son coeur" semble avoir pris tout son sens.

J'avais lu les principales étapes du développement d'un bébé dans les premiers mois. Et j'ai découvert et découvre encore avec émerveillement, et parfois même une petite larme à l'oeil, ses progrès au quotidien.

Je souris quand elle sourit. Je lui réponds quand elle me "parle" (le langage 'arheu' n'a plus de secrets pour moi). J'ai mal au ventre quand elle a mal (fichues coliques). Je redécouvre les comptines de mon enfance (dont je recherche les paroles sur le net). J'ai un véritable don (si j'en crois son air subjugué) pour faire 'les petites marionnettes'. Je m'améliore dans le coupage d'ongles (pfff...). J'ai appris à maîtriser le pliage des pyjamas (et de tous les autres minis vêtements mais surtout des pyjamas). Et m'occuper d'elle est devenue mon activité préférée !

11:12 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |