08/08/2008

Un petit air de Provence

IMG_0646bisDu soleil, un léger vent chaud, un petit rosé bien frais, de la bonne cuisine, l'accent du sud, des senteurs estivales, de jolies villes, des centaines de photos, la peau hâlée et les siestes à l'ombre : on a adoré la Provence !

Elle a eu un effet magique sur nous, et on est rentrés début de semaine vraiment détendus et (encore plus) heureux. Comme quoi, il ne faut pas forcément faire des dizaines d'heures d'avions pour passer des vacances dignes de ce nom. Je suis encore en vacances pendant une bonne semaine, et je compte bien réalimenter ce blog de manière plus régulière (c'est peut-être le fait de ne plus écrire pour le travail qui me redonne de l'envie de le faire pour le plaisir). A très vite !

12:13 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/07/2008

"Do you want to go to the seaside ?"

IMG_1425bis Ce soir, on se fout du temps et on part à la mer ! Avec ou sans pluie, avec ou sans soleil : on emporte un k-way et de la crème solaire et on compte bien en profiter, quel que soit le temps. Parce que y'en a marre, en ce moment, du boulot qui s'accumule parce que celle qui en fait le moins au bureau est en plein "burn out" et donc en arrêt pour trois semaines, sans compter son mois de congé. Parce que y'en a marre des tâches ménagères dont il faut s'ocupper vite vite, entre deux rendez-vous ou après la journée de boulot, quand on voudrait juste souffler. Parce que y'en a marre de pas avoir de soleil, de pas pouvoir prendre un bon petit rosé bien frais dans le jardin et de se demander chaque matin quel pull on va mettre alors qu'en juillet, on devrait être en petit t-shirt. Parce que y'en a marre de courir partout, tout le temps !

Ce soir, on déconnecte ! On laisse le boulot, le GSM, les tâches ménagères, les petites contrariétés et la morosité liée au temps à la maison. On emporte un bon bouquin, les guides de Provence, des plats tout prêts, de la bonne humeur, un grand sourire, du Nutella (pour mettre sur les croissants le matin) et hop, on part vers le Nord. Et on s'offre un avant-goût de vacances, juste comme ça, juste pour le plaisir. Na !

08:44 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

10/07/2008

L'accumulation des contrariétés

Y'a des jours, comme ça, où on sent trèèès vite qu'on aurait peut-être pas dû se lever, parce que rien ne va se passer comme on l'aurait souhaité, quoi qu'on fasse. Ca m'est arrivé hier. Dès le réveil. Où j'ai constaté, avant même d'ouvrir les yeux, que le temps était pourri parce que j'entendais la pluie sans avoir à tendre l'oreille... Pfff, bon allez, hop, on se lève.

Quelques secondes plus tard, les yeux encore entrouverts, je remarque que la "mauvaise semaine" du mois a commencé. Pu**** ! Je passe par la salle de bain, monte sur la balance (un réflexe en ce moment) et hop, 700 grammes de plus en une seule nuit. Comme si j'avais bouffé toute la nuit. Bon, belle journée en perspective.

Comme mon réveil a été plutôt lent, le café est presque froid et les quelques tartines de pain qui restent sont déjà trop sèches à mon goût. Le jus d'orange que je me presse, consciencieusement, pour faire le plein de vitamine C, n'a quant à lui aucun goût. Allez, je file sous la douche. Oooh, plus de shampooing. Pas grave, je me tortille pour essayer d'attraper un échantillon détaché d'un magazine sans mettre de l'eau partout. Voilààà, ca y est. Mais vous avez déjà essayé d'ouvrir un échantillon les doigts mouillés ? C'est quasiment impossible. Les doigts glissent et vous arriver au mieux à l'ouvrir de quelques millimètres pour laisser couler le shampooing au compte-goutte. Je termine ma toilette sans trop d'encombres...

Je descends sortir le chien et préparer les poubelles parce que c'est le jour hebdomadaire du ramassage. Je ramasse les dernières crottes de mon chien (encore bien chaudes, mmmh) sous la pluie (on oublie le brushing), je vide les poubelles de la salle de bain et de la cuisine dans le grand sac et j'ouvre la porte extérieure pour les déposer sur le trottoir. Et c'est là que je me rends compte que le camion poubelles est déjà au bout de la rue. Qu'il est passé une minute trop tôt (ou que je suis sortie une minute trop tard, tout dépend du point de vue) et que je peux redescendre le sac poubelle à la cave jusqu'à la semaine prochaine...

Inutile que je continue, le reste de ma journée m'a réservé son lot de petites contrariétés (un parapluie qui se retourne, le bic qui refuse d'écrire alors qu'il est neuf, etc. etc.). J'ai été me coucher tôt !

09:02 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/06/2008

Ca y est, c'est l'été !

groseille_20copyEt quand c'est l'été, on peut :

- décompter les jours (et plus les mois) de boulot qui restent avant les vacances. Pour nous, c'est le 26 juin donc il ne nous reste que 23 jours (aujourd'hui compris).

- trouver dans les rayons des magasins les fruits et légumes d'été. Pêches, ananas, groseilles, courgettes, tomates, poivrons, aubergines, etc. etc. Même si aujourd'hui, on en trouve toute l'année, leur saveur, elle, ne se retrouve qu'en été. Mmmh, j'adore ça !

- aller aux festivals, revoir les monstres de la musique et découvrir plein de nouveaux groupes sympas, tout en se disant qu'un petit concert, un petit verre de bière et un petit rayon de soleil font vraiment partie des bonheurs de l'été.

- dégainer la crème solaire... parce que moi, ce week-end, j'ai oublié et j'ai du coup un beau coup de soleil sur les épaules qui se rappelle à mon souvenir chaque fois que j'y pose mon sac. Aïe.

- sortir les vêtements d'été légers légers : jupes, t-shirts, débardeurs, pantalons en lin et petites chaussures et se changer quasiment deux fois par jour pour les porter tant qu'il fait beau parce qu'en Belgique, on sait que ça ne durera pas.

- se dire qu'on va se remettre au sport, aller courir, reprendre un petit régime, remettre consciencieusement sa crème anticellulite pour exhiber son corps de rêve (si, si) dans son petit bikini. Vive le paréo :)

- et apprécier plus que tout les apéros avec chéri ou entre amis qui s'éternisent juste parce qu'il fait beau et qu'on est quand même mieux dehors à discuter qu'avachi devant la télé !

J'aime l'été. J'adore l'été ! Et vous, c'est quoi vos petits plaisirs estivaux ?

08:37 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

17/06/2008

Ma vie sur Internet

31982-internetSi je suis moins présente sur ce blog ces derniers temps, c'est en grande partie parce que je passe tout mon temps llibre (ou presque) sur Internet. Bah, un blog, c'est sur le net, me direz-vous. Hé bien oui, mais pour le moment je squatte deux autres adresses sur la toile :

* un forum sur la grossesse : bein oui, depuis qu'Homme Ciboulette et moi, on a décidé d'essayer de passer de deux à trois, je me documente comme je peux sur le sujet. Même si je sais comment on fait les bébés (hé oui, je suis super intelligente, l'air de rien), je me posais quand même des questions. Comment ça fonctionne, un cycle ? Quelles sont les petites astuces pour mettre toutes les chances de notre côté ? On ne va pas (et on ne veut surtout pas) se mettre à tout calculer mais on se renseigne (enfin, je surtout) pour connaître les bases. Et figurez-vous que j'ai appris plein de choses sur la manière dont fonctionne le corps d'une femme et que je trouve ça de plus en plus magique !

* sur Facebook : j'ai craqué, hier midi. Je connaissais Facebook, j'entendais parler de Facebook, je recevais des invitations sur Facebook mais je n'étais encore jamais allée sur Facebook. C'est désormais chose faite et du coup, je recherche des gens que je connais bien ou que j'ai croisé à une ou deux reprises dans ma vie... et c'est super drôle de voir ce qu'ils deviennent sur le net, en quelques mots et avec ou sans photo.

Ceci dit, j'arrive à garder une vie sociale "normale", je coupe l'ordi dès qu'Homme Ciboulette rentre à la maison parce que je sais encore où sont mes priorités :) mais du coup, les tâches ménagères s'accumulent encore plus vite que d'habitude. 

Allez, faut que j'arrête, faut que j'arrête, faut que j'arrête !

13:23 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/06/2008

J'ai adoré !

sexcityJe vous l'avais déjà dit avant même d'avoir vu le film mais je confirme : j'ai adoré "Sex and the City". Parce que c'est un film drôle, bourré de bonne humeur, de mode, d'amour et, bien sûr, d'amitié. Mais aussi parce que c'est un film tendre, qui évoque aussi les petites et grandes difficultés de la vie de couple, les chagrins d'amour douloureux et les choses qui ne se passent pas toujours (voire rarement) comme on les a prévues. Le tout pimenté avec de très drôles allusions au sexe (et quelques scènes qui valent vraiment le détour), une bonne dose d'humour caractéristique de la série, les attachantes personnalités des quatre filles à travers lesquelles on se retrouve un peu (ou beaucoup), des tenues magnifiques ou carrément importables, et beaucoup beaucoup de sourires...

Dans la salle, complète de chez complète et uniquement composée de filles d'une trentaine d'années (hé oui, c'est là qu'on reconnaît une série qui a marqué toute une génération), l'ambiance était au top. Parce qu'évidemment, nous les filles, on se reconnaît dans les mêmes choses (rhhoo, j'ai envie de vous citer des exemples mais je ne le ferais pas parce que vous allez me haïr si vous n'avez pas encore vu le film), on rit pour les mêmes choses, on sourit béatement dans les mêmes situations... Pas de doute, cette ladies night a apporté au film une dimension supplémentaire.

Je vous passe le fait qu'on ait eu droit juste avant la séance à un strip-teaser plutôt vulgaire qui n'avait rien d'un Mister Big, qui s'est trémoussé devant toute la salle sur une musique de Justin Timberlake (et il n'avait rien non plus d'un Justin Timberlake) avant de choisir une dame dans le public, de l'inviter à s'asseoir sur une chaise, d'empoigner sa main et de la poser sur son objet le plus précieux à au moins dix reprises. Berk. J'fais ma prude mais franchement, j'étais ravie de ne pas me trouver assise à la place de cette dame qui, derrière son air un peu dégoûté, souriait pour faire bonne figure. Monsieur muscles-tatouages-à poil a été jusqu'au bout de son strip-tease... en ouvrant d'un geste théâtral son essuie qui dissimulait l'essentiel pour montrer à une salle de bien 400 filles son sexe qu'il avait pris soin de coincer entre ses jambes. La grande classe, j'vous dis !

Ceci dit, on a toutes reçu un "goody bag" avec des tas d'échantillons de produits de beauté, alimentaires, de bons de réduction et de petits objets bien pratiques... ainsi qu'un cocktail Cosmopolitan à l'issue de la séance. Bref, une petite soirée très très sympa ! La seule chose que je regrette un peu, c'est qu'Homme Ciboulette n'ait pas vu le film parce que depuis mardi, plusieurs situations du quotidien m'ont donné envie de faire des allusions à l'une ou l'autre scène... et qu'il ne comprend évidemment rien ! Pas grave, je souris toute seule !

08:50 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

03/06/2008

D'Indiana Jones à Sex and the City

SexandtheCityCa devait bien faire deux mois que je n'étais plus allée au cinéma et là, deux films en trois jours ! Le premier, c'était dimanche et c'était essentiellement pour faire plaisir à Homme Ciboulette et à son âme d'aventurier. Inutile, après ça, de vous préciser qu'il s'agissait du dernier Indiana Jones. Ceci dit, j'avoue que si je ne suis pas une fan inconditionnelle d'Indie, il a quand même bercé toute mon enfance cinématographique... D'ailleurs, ça m'a fait un choc quand j'ai appris qu'il y avait quasiment vingt ans d'écart entre celui-ci et le dernier de la série, qui était sorti en 1989. Hé oui, Ciboulette, tu vieillis l'air de rien... C'était pas mal, sans plus. Typiquement Indiana Jones, sans plus. On a un peu l'impression de revoir l'un des trois premiers. Bref, ça manquait un peu d'évolution à mon goût.

Le deuxième, c'est ce soir ! Avec des collègues féminines. Et c'est une spéciale "Ladies Night", avec animations et cadeaux pour les chanceuses (moi, j'gagne jamais rien). Et je vous laisse deviner quel est LE film de fille du moment idéal pour une Ladies Night ? "Sex and the City", of course ! 

J'ai vu tous les épisodes (certains même plusieurs fois) dans mes soirées de célibataire (Homme Ciboulette et son âme d'aventurier ne vont pas vraiment de pair avec Sex and the City) donc je suis ravie de les retrouver ce soir, au ciné. Pas besoin de voir le film pour vous dire que je vais adorer. Que je vais sourire bêtement quand Mister Big va embrasser Carrie. Que je vais avoir envie d'aller faire un voyage vers The City. Que je vais regarder parfois avec envie parfois avec perplexité (oui, j'suis pas fan de tous leurs styles vestimentaires) les vêtements de marque des quatre amies. Il est totalement impossible pour moi d'être critique par rapport à cette série.

17:54 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |