07/03/2008

Ouais, vendredi !

C'était ma première pensée au réveil, ce matin : "chouette, on est vendredi" ! Je me suis levée tôt, en même temps qu'Homme Ciboulette, pour ne pas m'éterniser trop longtemps au bureau ce soir avec tout ce que je dois encore boucler d'ici ce soir. Mais bon, j'ai une méga motivation pour y arriver, au bout de cette journée : ce soir, c'est le début du week-end et Homme Ciboulette et moi, on a décidé de s'offrir un bon petit resto en amoureux. Parce que ces deux dernières semaines, à cause du boulot, on n'a fait que se croiser !

Comme l'âne avec sa carotte, moi c'est la perspective du week-end qui me fait avancer. Alors promis, je me repose, je fais ce que je n'ai pas eu le temps de faire et après, j'arrête de me plaindre sur ce blog. Sinon, vous allez tous finir par partir... Bon week-end à tous !

07:59 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/03/2008

Plus que...

Plus que trois jours avant le week-end !

Plus que dix-sept jours avant une semaine de vacances.

Plus que trois semaines tout pile avant de décoller pour Barcelone.

J'ai besoin de repos... :-)

Mon week-end de boulot a été chargé, j'ai peiné à écrire certains de mes articles et j'ai à nouveau chopé un gros rhume vendredi soir à cause d'un reportage de deux heures sous la pluie et dans les courants d'air. J'en ai marre du débouche-nez (pourtant, sans lui, je ne pourrais même plus respirer) et de vider mes boîtes de Kleenex. J'ai même pas encore eu le temps de réserver mes places pour Werchter (c'est dire!), de regarder les bonus de la saison 1 de Lost (ça y est, je suis accroc), de rempoter mes plantes de terrasse (qui tirent de plus en plus la gueule) ni d'aller m'acheter un ou deux petits pulls sympas avec un bon de -10€ valable sur la nouvelle collection. C'est même pas des trucs chiants, on ne peut donc même pas dire que je suis de mauvaise volonté... Ceci dit, faut aussi que j'aille faire les courses, que je prenne rendez-vous au garage pour l'entretien de ma voiture, que je passe un coup de torchon dans la cave, etc. Mais pour ça, bizarrement, je suis nettement moins motivée.

08:42 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/02/2008

"Et c'est le temps qui court" (air connu)

Déjà quatre jours que je n'ai plus rien posté sur ce blog et pourtant, ce n'est pas l'envie qui manque. Je n'ai pas eu le temps d'écrire le matin, je me suis dit que ce n'était pas bien grave, que je le ferai à midi et puis la journée s'est écoulée un peu trop vite et je n'ai pas pris ou trouvé le temps de le faire. Alors, ces quatre derniers jours, en gros, j'ai :

- été voir "Bienvenue chez les Ch'tis" et j'ai adoré. Je vous l'ai dit, je ne suis pas pleinement objective, j'étais déjà convaincue avant d'aller le voir que j'allais bien aimer. Dany Boon, Kad Merad, cet accent qui est aussi un peu le nôtre. Et je n'ai pas été déçue, au contraire. J'ai beaucoup ri, et je suis sortie de la salle le sourire aux lèvres. Que c'est bon, ça...

- été dégoûtée d'apprendre que la tournée des petites salles de dEUS était déjà complète. J'ai vu lundi qu'ils seraient à Bruges le samedi 3 mai, j'en ai parlé à Homme Ciboulette en lui proposant qu'on en profite pour passer un petit week-end là-bas et il m'a répondu qu'il aimait pas trop le single extrait du nouvel album qu'on entendait en ce moment. Merci pour tout cet enthousiasme, mon chéri ! Je me suis donc dit que j'allais lui en reparler plus tard et les places, mises en vente mercredi à 14h, sont parties en une après-midi. Toutes les places, pour tous les concerts... Grmbl, la prochaine fois, j'lui demande plus !

- bricolé un déguisement avec deux trois choses qui traînaient dans mes armoires. Ce soir, c'est soirée déguisée ! J'aime bien ça, mais comme je n'aime pas dépenser mes sous en investissant dans un déguisement que je ne porterai sans doute qu'une fois, je suis retombée en enfance et j'ai eu l'impression de faire du "bricolage". C'était gai. Verdict : résultat ce soir...

- fait les courses, la vaisselle, la lessive, les poussières, l'aspirateur parce que ce week-end, je travaille. Ouais, pas cool, je suis d'accord avec vous :) Et je me répète pour me motiver que "C'est juste un week-end sur quatre, Ciboulette : ça veut dire que une fois que ce week-end-ci sera passé, tu en auras trois de libres". J'me dis ça à chaque fois...

08:46 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

25/02/2008

Début bof, fin top

Le réveil a été difficile ce matin : Homme Ciboulette m'a tirée des bras de Morphée en me sussurant à l'oreille que le chien avait pissé partout, avant d'ajouter "et j'ai nettoyé le plus gros". Pourquoi les hommes ne font-ils généralement les choses qu'à moitié ? Il m'a dit qu'il n'avait pas voulu faire de bruit de peur de me réveiller en allant chercher la raclette. Grmbl. Résultat : j'ai déjeuné dans une odeur d'urine de chien, en sachant très bien qu'à peine ma tartine au Nutella avalée, j'allais devoir nettoyer le restant d'urine (et quand je dis restant j'suis gentille, y'avait même encore une petite flaque sous le canapé, qu'Homme Ciboulette n'avait même pas pensé à bouger). Dur, ce genre de réveils.

Du coup, j'avoue, je me suis demandée si le reste de la semaine allait être comme ce réveil de début de semaine : pourri ! Parce qu'en plus, je travaille jusque dimanche soir cette semaine, avec des conseils communaux ou des conférences de presse en soirée, et plein de papiers à boucler avant vendredi soir. Heureusement, le reste de la journée s'est bien passé. J'ai constaté, en montant sur la balance, que j'avais encore perdu un kilo (j'en suis donc à -2,2 en deux semaines), du coup j'me suis mise en jupe (bah, faut se faire plaisir, des fois) et je suis allée travailler un peu moins énervée qu'au petit matin.

J'ai même failli interviewer Dany Boon au ciné tout proche (bon, pas de bol, il a annulé au dernier moment parce que c'est plus rentable pour lui de faire de la promo à Bruxelles) mais je n'ai pas tout perdu puisque du coup, je suis invitée à l'avant-première de Bienvenue chez les Ch'tis que j'ai hyper hâte de découvrir ! Ca, on peut dire que c'est une chouette petite soirée qui s'annonce. Ca compense le réveil difficile...

19:22 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/02/2008

Retour en enfance

Ce soir, ma petite soeur et moi, on va redevenir des enfants le temps d'un souper. Papa Ciboulette, qui n'a plus vraiment d'autre choix que de se remettre aux fourneaux s'il veut continuer à manger équilibré, a en effet eu l'excellente idée de nous inviter, ma petite soeur et moi et nos amoureux, à manger chez lui ce soir. Au menu : saucisse de campagne, choux de Bruxelles et pommes de terre.

Dit comme ça, ça peut paraître banal mais détrompez-vous. Papa Ciboulette est un cuisinier hors pair dans les yeux de ses deux filles. On adore ses petits plats pourtant tout simples qu'il arrive à rendre délicieux. Il fait la meilleure sauce de viande du monde (la même que celle de son propre père qu'on aimait déjà tant à l'époque), les meilleurs petits choux de Bruxelles de Belgique (j'suis pas sûre que ça existe ailleurs qu'en Belgique, en fait) et un tiramisu à tomber par terre tellement c'est bon. Son secret, ce ne sont pas vraiment les épices, ce n'est pas non plus l'endroit où il achète ses produits, pas plus que le temps de cuisson : c'est tout simplement l'envie de nous faire plaisir qu'il met dans sa préparation qui rend ses petits plats si délicieux. Parce que passer un moment avec lui, c'est toujours un bonheur. Parce qu'on l'adore et qu'il nous le rend bien.

Alors, ce soir, on retombe en enfance (ça doit bien faire cinq ans qu'on n'a plus mangé ce plat-là cuisiné par ses soins) et franchement, ça fait du bien !

09:06 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

21/02/2008

Six choses

Alors, pour faire plaisir à la si gentille P'tite Mimi, j'ai réfléchi à six choses sans importance pour moi. Alors, je me fiche de savoir :

- quel temps il fera les prochains jours (je ne suis pas une adepte des prévisions météo. Pour moi, rien de tel que d'ouvrir les rideaux le matin pour voir, au jour le jour, quel temps il fait).

- quelle équipe sportive va remporter quel match (j'aime pas regarder le sport à la télé, sauf le Paris-Dakkar - ai pas eu de bol cette année - mais ce n'est pas vraiment un match, non plus).

- quelles sont les valeurs fortes de la Bourse (je ne m'y connais absolument pas dans ce domaine, et je dois dire que j'aurais sans doute beaucoup de mal à m'y intéresser).

- quel est l'avis des critiques sur tel ou tel film, expo, spectacle, livre, etc. Si j'ai envie de le (la) voir ou lire, je le ferai quand même sans me laisser influencer. Et je déteste quand les gens qui écrivent ces critiques utilisent des termes tellement pointus et des phrases tellement complexes qu'on finit par ne plus rien comprendre. Un peu de simplicité, que diable !

- que mon jeans n'est plus tout neuf. Il s'effiloche de plus en plus dans le bas, commence à s'user en laissant des marques blanches, et à être marqué aux genoux à force d'être porté (Homme Ciboulette m'a d'ailleurs fait remarquer gentiment ce week-end qu'il avait l'impression que je n'avais que ce jeans dans ma garde-robe. Y'avait-il un message caché dans cette phrase ?). M'en fous, je l'aime bien, moi, ce jeans !

- quelles sont les bonnes adresses de restaurants, d'hôtels et de locations de voitures au Tibet, au Yémen ou en Islande. Les magazines qui m'en font profiter sont gentils mais franchement, ça ne me sert à rien puisque je ne mettrai sans doute jamais un pied là-bas !

09:09 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

20/02/2008

Rhume de chez rhume

J'ai les yeux qui brûlent, une douleur lancinante dans les sinus, le nez bouché comme dans la pub pour un débouche-nez où on voit des gens se faire cimenter les trous du nez, les oreilles qui sifflent, j'ai hyper mal dormi et j'ai l'impression de vivre au ralenti : j'crois que je suis malade. Pfff. Je suis sûre, même ! Bon, ok, c'est sans doute qu'un méga gros rhume de chez méga gros rhume mais j'suis quand même malade.

J'sais pas si c'est la maman de ma filleule qui m'a refilé ses microbes vendredi soir, si c'est mon collègue malade qui tousse la bouche grande ouverte sans penser à mettre sa main pour éviter d'envoyer ses microbes à tout-va ou si c'est la balade de dimanche après-midi mais zut, hein, j'avais rien demandé, moi ! Bon, allez, dans trois jours, ça ira mieux...

11:12 Écrit par Ciboulette dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |